Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Voici enfin le livre réputé de Luke Short qui va paraître en librairie le 1 novembre 2017.

Comme d’habitude pour l’épilogue nous pouvons lire ‘Bertrand Tavernier’.

Le résumé:

Une femme sûre d’elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que son père lui réserve et sauver les pâturages de l’homme qu’elle aime.

L’extraordinaire psychologie des personnages de Luke Short et son style rapide, nerveux, font de ce western une lecture passionnante.

Du livre un film fut tiré c’est le fameux ‘Ramrod’ d’Andre De Toth porté à l’écran en 1947.

Rechercher dans ce blog

samedi 27 avril 2013

Desert Guns - Charles Hutchison - 1936


Conway Tearle, Margaret Morris, Kate Brinker, William Gould

Scénario de Jacques Jaccard

70 minutes


Kirk Allenby est engagé pour lutter contre des voleurs de bétails et doit arrêter un certain Bob Enright. Celui-ci lui ressemble étrangement. Dans l'affrontement Kirk blesse grièvement Bob qui lui demande de prendre soin de sa soeur Roberta.
Lorsqu'il arrive au ranch Enright, Kirk interrompt un mariage, celui de Roberta avec Jeff Bagley, le chef de la bande des voleurs qui s'est arrangé pour que les accusations pèsent sur Bob afin de mettre la main sur le ranch et sur sa soeur ...
Roberta est ravie de voir arriver son frère et surtout de ne pas avoir à épouser Bagley qu'elle épouse par obligation. Mais Bagley ne l'entend pas de cette oreille ...

Difficile de trouver un film avec Conway Tearle. Celui-ci est l'un des quatre westerns qu'il a tourné dans les années trente-cinq et trente-six pour Beaumont Pictures, l'une des compagnies les plus pauvres. Il semble que Desert Gun soit le seul qu'il soit possible de voir à ce jour.
Sa carrière touche à sa fin, il tournera encore Klondike Annie avec Mae West et dans deux autres films avant de s'arrêter en 1936 Définitivement. 
Il décède en 1938 à l'âge de 60 ans d'une crise cardiaque après une brillante carrière qui débute en 1914 et qui le permettra de tourner avec les plus belles femmes de l'époque. Lui-même a un charme très particulier et visiblement il a bien vieilli. En 1936, date de ce film il a donc 58 ans, mais sa prestance reste identique, il ne semble pas avoir pris un gramme et reste séduisant.
En 1936 il tourne aussi Senor Jim dirigé par Jacques Jaccard, un réalisateur (et aussi acteur à ses débuts) qui a réalisé des films dès 1914 aussi.

On voit que le film a disposé d'un très petit budget. Le scénario n'est pas transcendant et il y a comme des moments d'hésitation. A voir si comme moi vous êtes fan de Conway Tearle !

Par chance, Jica nous donne l'occasion de voir ces magnifiques lobbies !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!