Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Voici enfin le livre réputé de Luke Short qui va paraître en librairie le 1 novembre 2017.

Comme d’habitude pour l’épilogue nous pouvons lire ‘Bertrand Tavernier’.

Le résumé:

Une femme sûre d’elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que son père lui réserve et sauver les pâturages de l’homme qu’elle aime.

L’extraordinaire psychologie des personnages de Luke Short et son style rapide, nerveux, font de ce western une lecture passionnante.

Du livre un film fut tiré c’est le fameux ‘Ramrod’ d’Andre De Toth porté à l’écran en 1947.

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 avril 2013

Redskin / Le réprouvé - Victor Schertzinger - 1929


Image

Richard Dix...Wing Foot
Julie Carter...Corn Blossom (as Gladys Belmont)
Tully Marshall...Navajo Jim
George Regas...Notani (as George Rigas)
Noble Johnson...Pueblo Jim
Jane Novak...Judith Stearns
Larry Steers...John Walton
Augustina López...Grandmother Yina (as Augustina Lopez)
Bernard Siegel...Chahi - the medicine man

Wing Foot, un jeune indien, fils du chef d'une tribu de Navajos est emmené de force à l'école locale laquelle comporte d'autres enfants de la tribu des pueblos. Il a beaucoup de peine à s'adapter : pour avoir refuser de saluer le drapeau américain, il est fouetté par un responsable ce qui lui vaut le surnom de Do Atin, "Le Battu" (The Whipped) un surnom donné par les autres enfants qui le suivra toute sa vie, selon la coutume locale. Corn Blossom, une petite fille pueblo, le prend sous son aile.

Bien des années plus tard, apparemment bien intégré chez les blancs, Wing Foot termine brillamment ses études et gagne une course d'athlétisme honorant au passage son université. Il reçoit une bourse pour poursuivre ses études de médecine dans une prestigieuse université et tout semble lui sourire. Corn Blossom, toujours fidèle, est là. Au bal où il est invité il réalise brutalement qu'il reste un "peau-rouge" aux yeux de tous et retourne auprès de sa tribu. Malheureusement, Son peuple ne le reconnait plus en tant que Navajo mais le considère comme un blanc ...
ImageJe ne suis pas déçue et pourtant j'en attendais beaucoup après The Vanishing American. Le film est assez intense pour s'y plonger sans difficulté. Le thème est excellent et Richard Dix passe d'un monde à l'autre avec aisance - il porte le smoking magnifiquement ;-) ... et ne dépare pas dans sa tenue d'indien !

Trouver sa place est loin d'être une sinécure, et Wing Foot se montre sous les traits d'un Dix déterminé davantage découragé qu'aigri. Il finit par avoir le coup de chance nécessaire ( bien qu'un peu gros !) pour faire basculer le destin... (J'aime bien l'idée de la rédemption de l'homme qui a marqué le jeune Wing Foot, et se rachète quelque part, au final ...)
Image
"Redskin" est inclus dans un coffret édité par le National Film Preservation Foundation intitulé "Treasures III: Social Issues in American Film 1900-1934"
Image
Dernier film muet de la Paramount et leur premier film couleur (utilisant deux bandes Technicolor), 'Redskin' a aussi été partiellement filmé en utilisant un processus 70mm appelé Magnascope mis au point par Paramount et permettant l'élargissement de l'image (+75%)..

:sm80:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!