‘Dernière saison dans les Rocheuses’

Un livre original sur le commerce de fourrures dans les Rocheuses.

Il vient de paraitre le 18/01/2018 par l’écrivain Shannon BURKE.

Aux éditions 10/18 comportant 288 pages et au format 13 x 20.

Le résumé:

En 1820, aux Amériques, le commerce des fourrures est un moyen périlleux de faire fortune. À peine le jeune William Wyeth s’est-il engagé auprès de la compagnie de trappeurs la plus téméraire de l’État qu’il manque de se faire tuer. Il découvre alors la force des liens entre les hommes, dont la survie ne dépend que de leur solidarité. Chasse au bison, nuits passées à dormir sur des peaux de bête, confrontations aux forces de la nature ou aux tribus indiennes, la vie de trappeur est rude, mais William a soif d’aventures. Il a quitté sa famille pour le grand Ouest, sauvage et indompté. Il devra réunir plus de courage et d’habileté qu’il n’ait jamais cru avoir pour en sortir vivant.

Rechercher dans ce blog

dimanche 18 mars 2012

Billy the Kid in Texas - Sam Newfield - 1940

  •                     Deuxième aventure de Billy The Kid 
  • Que de talent, ce Sam Newfield ! Son Billy the Kid in Texas est bondé de bons plans, de verve, de rigueur, de génie on pourrait dire pour ce film produit par la PRC qui ne dispose que de peu   moyens. Sam en a heureusement. Il nous le prouve une fois de plus.
L’histoire de Joseph O’Donnel était fort intéressante et Sam en a tiré le meilleur parti. 

Les acteurs ont un tonus extraordinaire. Bob Steele toujours aussi expressif, pétillant, fougueux avec sa diction particulière dont Bogart semble s’inspirer, reste inimitable et l’on ne peut s’empêcher de dire que c’est un des acteurs de Westerns les plus expressifs des années 30 (celui-ci date de 40, mais c’est toute la continuité).  
Fuzzy complète le personnage de Billy the Kid et apporte beaucoup. Quelle bonne idée d’avoir mis deux chefs de gangs au lieu d’un seul. Charles King et John Merton constituent un brillant duo de badmen. Enfin, l’idée d’O’Donnel d’avoir introduit le frère du Kid engagé par les bandits est savoureuse.   
John Carpenter nous présente un personnage attrayant. Il se mariera avec la belle à la fin du film tandis que le Kid continuera vers son destin. Si vous n’aimez pas ce film, abandonnez le Western B, si vous l’aimez, aimez le passionnément, vous ne vous en sentirez que mieux. Ce Billy the Kid in Texas est savoureux. 
  •  Sacré Didier ta stagecoach ne risque pas de tomber sur une bande de renégats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image