Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

dimanche 25 mars 2012

The Unknown Ranger - 1920




Rex Ray ...
Buck Manning

Ben Hill ...
John Chandler

Marie Newall ...
Jo Blair (as Marie Newell)

48 minutes

Non loin de la frontière mexicaine dans un ranch. Buck Manning (Ray) et un autre cowboy rencontrent un étranger dont la voiture est en panne. A l'aide de leurs chevaux ils la tirent jusqu'au ranch. L'étranger se présente : il est un écrivain en mal d'inspiration nommé John Chandler.
Pour un étranger venu de New York il semble bougrement bien s'orienter et ne tarde pas à faire la connaissance de Jo, une jeune fille du coin. Deux mexicains trainent dans les parages et campent auprès d'une métisse, Manette. Buck devient soupçonneux et découvre que Chandler est à la tête d'un trafic d'opium. Mais en tant qu'écrivain, réel ou non, il sait se montrer persuasif pour inventer de belles histoires ...

Il était courant à cette époque de mêler chevaux et voiture. Les héros de ce western ont des apparences très juvéniles. Rex Ray semble à peine sortir de l'adolescence et Marie Newall ressemble à une gamine. Je n'ai pas trouvé la date de naissance de Rex Ray qui a tourné uniquement deux films en 1920, idem pour Marie Newall qui n'a tourné que quatre films, il m'est donc difficile de leur donner un âge.
L'action en elle-même n'est pas totalement mauvaise mais peu attrayante avec un montage curieux en brefs flash-back lorsque les protagonistes parlent d'un événement survenu par le passé. Une course poursuite dans les rochers dure un peu trop longtemps, le film étant flou il est presque difficile de suivre les personnes au milieu des rochers. Il faut savoir que les deux chevaux étant blancs (du moins c'est ainsi qu'ils apparaissent à l'écran, l'un d'eux doit être isabelle car il a les crins noirs et il est monté par le contrebandier) alors que le tout blanc (ou plutôt gris) est monté par Rex, c'est logique. Par contre le final est une surprise que j'ai beaucoup appréciée ! Assez précurseur dans sa manière de penser, j'ai apprécié la grandeur d'esprit attribuée à la jeune fille.
Toutefois je suis un peu dubitative sur cet état de fait car Jo qui nous est montrée précédemment jouant avec un petit chien qu'elle taquine et qu'elle finit par jeter à l'eau d'assez haut sans trop d'égards, ne semble pas si innocente et ce geste me parait peu compatible avec l'action finale. Qu'importe, on peut peut-être imaginer un jeu enfantin avec le chien (mais là j'ai de la peine à le croire).

Je n'ai pas trouvé qui a réalisé ce film : est-ce Nathan Hirsh ou Martin G. Cohn ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!