LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

LUNE COMANCHE LONESOME DOVE: L'AFFRONTEMENT

Après le 1er:‘Lonesome Dove le dernier western’, le 2em ‘Lonesome Dove le dernier western seconde époque’ ont été édités en France en 1990 et 3em ‘La marche du mort. Lonesome Dove les origines’ en 2016.

Le 4e opus de la saga de Lonesome Dove de l’écrivain Larry Mcmurtry vient de paraître en librairie.

Le titre en Anglais ‘Comanche Moon’ nous avons pu le découvrir en DVD dans une minisérie TV de 2008.

Le résumé:

À la frontière du Mexique, au cœur d’un Texas désertique où quelques colons tentent d’importer la civilisation, de grands guerriers se font face. Le puissant chef comanche Buffalo Hump prouve que son peuple est loin d’être asservi tandis que de l’autre côté de la frontière, Ahumado, mystérieux brigand, sème la terreur. Face à eux, Gus McCrae et Woodrow Call, Texas Rangers mal équipés et sous-payés, officient sous les ordres du fantasque capitaine Inish Scull. Dans cette partie des États-Unis, l’Histoire est en marche, laissant ces combattants blancs et Indiens vivre les ultimes aventures d’un Ouest encore sauvage. Deuxième volet de la série culte Lonesome Dove récompensée par le Prix Pulitzer, Lune Comanche est un roman d’aventures inoubliable.

Rechercher dans ce blog

mercredi 14 mars 2012

Billy the Kid Outlawed -Sam Newfield - 1940

 Le premier BILLY THE KID
  • Après avoir tourné huit films à la Reliable, Bob Steele signe un contrat de six westerns avec la PRC pour interpréter une série fictive sur le Badman Billy The Kid entre 1940 et 1941. Cette série est loin d’être la meilleure avec Bob, nous lui préférons les Trails Blazers ou les Trois mousquetaires. Cette dernière produite par la Republic va interrompre celle sur Billy The Kid.
  • Grâce au blog de Tony, nous allons vous présenter ces six petits Westerns sans prétention.
Dans Billy the Kid Outlawed, Sam Newfield se montre plus en forme que jamais. 
 Il enchaine chaque scène à une vitesse extraordinaire à nous en couper le souffle. 
Il ne se préoccupe pas si certaines situations s’avèrent irréalistes, du moment qu’elles nous en font rire  c’est le principal. Je pense notamment à la scène où le garde qui a été assommé par le Kid est campé par celui-ci à la fenêtre de la cabane des hors la loi. Il semble leur fait signe de venir, mais en réalité c’est Bob Steele qui anime ses bras tout en prenant le soin de se dissimuler ! C’est un pur divertissement que la PRC nous propose ; firme  sous produit de la Monogram mais qu’importe tant que l’heure passée avec le Kid passe aussi vite qu’un spot publicitaire. 
Sam Newfield nous plante le film en 1872, au New Mexico où une bande de hors la loi sévit dans le comté de Lincoln avec la complicité du Sheriff. Heureusement, le Kid qui n’a rien d’un kid puisque Bob qui l’incarne est bien plus âgé, mais qu’importe. Il ne cherche pas à être le kid, il reste lui-même et on ne s’en plaint pas. 
Avec toute sa fougue, sa verve, Battling  Bob est trépident, nerveux. Il se sert de ses poings comme de ses colts et on se divertit follement. La scène de la bagarre dans le saloon au début du film vous transporte. Ted Adams avec ses sbires habituels tels que Charles King, George Chesebro affichent leurs têtes de méchants que l’on a vu cent fois, mais ils sont tellement au quotidien dans notre vie de cinéphile qu’ils font presque partie de la famille ! Le Kid est accompagné de Fuzzy qui reste assez effacé, il manque de gags et le troisième compère est Carlton Young que nous retrouverons dans la série. 



  •  La stagecoach fonce toujours autant avec Didier et en plus il part avec une aventure de  6 Billy The kid

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!