.

.

Rechercher dans ce blog

dimanche 19 août 2012

Panhandle /Le justicier de la Sierra -Lesley Selander -1946

John Sands était un sacré Marshal. Sa réputation lui collait à la peau et plus d’un Outlaw a perdu sa peau en le croisant sa route. Hélas, sa renommée a déplu aux citadins avides de paix. Comme plusieurs hommes de loi de sa trempe, il a du abandonner son poste et devenir un proscrit malgré lui. Après avoir quitté le Texas, John arrive au Nouveau-Mexique où il rencontre une jolie dotée d’un caractère trempé. Au cours d’une conversation, il apprend par celle-ci  que son frère a été tué dans des circonstances mystérieuses à Sentinel. Celui-ci était devenu journaliste. John se dirige vers cette ville pour éclaircir cette affaire qui l’afflige…
Histoire classique de John Champion et de Blake Edwards (futur réalisateur célèbre) bien menée, mais sans véritable suspens. Champion  allait écrire un autre sujet pour Hellgate que Charles Marquis Warren allait tourner quatre ans plus tard.
  La réalisation de Lesley Selander reste professionnelle, mais souffre du manque de rythme du au scénario. Nous pourrions penser que le savoir-faire de Lesley fait défaut face à une intrigue policière dont il n’a guère l’habitude de tourner. C’est un Director de Western avant tout. Mais lorsque l’on revoit The Broken Star qui est un véritable film policier, on découvre un talentueux Selander. Alors ? J’en déduis que la lenteur du film provient de l’histoire et non de la qualité de la réalisation.
Côté technique, c’est le photographe qui s’en sort le mieux. En effet, James Fullerton a su prodiguer à ses mages ce caractère de film noir qui s’imposait. Leur qualité s’apparente  à celles des plus grands thrillers.
Les acteurs se montrent tous à la hauteur de leur personnage. Tout d’abord, Rod Cameron s’impose non seulement par sa stature et sa bonne gueule, mais par son calme, la réflexion qu’il transporte à travers le récit cinématographique. Cathy Downs, partenaire inoubliable d’Henry Fonda pour My Darling Clementine, éblouit  par  son charme et sa beauté. Elle tombera amoureuse de Rod dans le film mais se mariera dans la vie avec l’acteur John Carpenter. Une autre actrice toute aussi séduisante joue un rôle important aux côtés de Rod, Anne Gwynne. Elle avait fait une précédente tentative dans le western avec  Badmen Frontier en 1943, mais elle a préféré orienter sa carrière dans le film fantastique ou le policier. 
Reed Hadley assure le rôle du méchant avec  aisance et une forte personnalité. Grand habitué des seconds rôles dans une vingtaine de Westerns, il restera dans notre mémoire le Zorro du serial Zorro’s fighting  Legion.

Bref, Panhandle reste un western à voir de par ses différentes qualités, sans pour cela figurer au rang des grands westerns des forties.
Ce que l’on retient avant tout de ce film, c’est le flegme et le naturel de Rod Cameron.
Au générique nous avons :
Rod Cameron /John Sands
Cathy Downs /Jean 'Dusty' Stewart
Reed Hadley /Matt Garson
Anne Gwynne /June O'Carroll
Blake Edwards /Floyd Schofield
Dick Crockett /Elliott
Rory Mallinson /Sheriff Jim
Charles Judels /Botticelli, the Barber
Alex Gerry /Raven McBride 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!