Les parutions de Sidonis dans les bacs le 1 / 12 / 17

Une nouvelle fournée de 4 westerns, encore une fois Sidonis sort des rééditions : 2 Elvis Presley ‘Flaming Star/Les Rôdeurs de la plaine’ et ‘Love me Tender/Le cavalier du crépuscule’ tout deux édités dans les années 2000.

Mais par contre nous aurons plus de chance avec les 2 autres qui seront bienvenue.

The Silver Whip/Le fouet d'argent avec Dale Robertson et George Montgomery dans The Pathfinder/Le trappeur des grands lacs de 1953.

.

.

Rechercher dans ce blog

mardi 14 août 2012

Tucson Raiders - Spencer G. Bennet -1944

*Est la 2e aventure de Red Ryder.


*Bill Elliott, l'un des meilleurs Westerners de série B qui est demeuré inconnu dans notre pays. Parmi sa longue filmographie, nous relevons plusieurs séries dont celle de Red Ryder. 
La moins valable à mon avis, bien qu’elle présente certaines qualités. 
Toutefois, connaissant l’acteur, je trouve dommage qu’il ait perdu du temps à tourner cette série alors qu’il aurait pu mieux faire. Le grand souci avec Bill, c’était son ambition…
Le premier Red Ryder est tourné par l’excellent Spencer G. Bennet (rappelez-vous Westbound Stage avec Tex Ritter). Une chance que ce soit lui qui est tourné ce film…. car l’histoire reste très banale.
Le gouverneur de l’Arizona est abusé par le méchant Leroy Mason qui exploite les pauvres fermiers de la contrée.

Heureusement Red Ryder est là, avec Little Beaver et Gabby Hayes qui le secondent.


Tout le film repose sur le génie de Spencer Gordon Bennett qui parvient à donner un tonus invraisemblable à ce western. Certaines scènes s’avèrent totalement ingénieuses.  

Tout d’abord, la séquence filmée dans le saloon (très bien reconstitué) où Bill Elliott se bat contre un nombre invraisemblable de méchants. Inévitablement, nous pensons aux films de Michael Curtiz avec Flynn (mais si !).

Il y a aussi la scène où Bill est poursuivi par le Sheriff hors la loi (je ne peux pas m’empêcher de repenser à ce chef d’œuvre du même titre de la littérature du fameux livre de Will Cook) qui est spectaculaire. En peine cavalcade, Bill défait la sous-ventrière du cheval ainsi que la selle sur laquelle il est juché. Il se retrouve à terre près d’une pente qui va lui permettre de se cacher. Sans le remarquer, les bandits chevauchent droit devant eux, ignorant que Bill les épie. En un seul plan, Bennett nous montre que le cheval de Bill se joint à une poignée de mustangs. Impossible de savoir si le cheval de Bill se trouve parmi eux. Il est maintenant impossible aux poursuivants de retrouver la trace de Bill. Il y a bien d’autres astuces de Bennett qui donnent un grand intérêt à ce film destiné aux enfants de l’époque.

Hormis les grands réalisateurs que nous connaissons par cœur et sur lesquels il n’est pas nécessaire de revenir car tout a été écrit, (John Ford, Raoul Walsh, Anthony Mann etc.) tous ceux des séries B doivent être reconsidérés car les critiques de l’époque n’avaient pas les moyens que nous avons aujourd’hui pour voir ce que nous souhaitons. A savoir les DVD zone 1. Ils ne pouvaient juger que ce que la distribution daignait accorder au public. C’est-à-dire pas grand-chose sur le Western B.


Sur la toile :
Bill Elliott/ Red Ryder
George 'Gabby' Hayes/ 'Gabby' Hopkins
Robert Blake / Little Beaver
Alice Fleming / The Duchess
Ruth Lee / Hannah Rogers
Peggy Stewart / Beth Rogers
LeRoy Mason / Jeff Stark
Stanley Andrews / Governor York
John Whitney/ Tom Hamilton
Bud Geary/ Deputy One Eye

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!