La famille Winter

Un livre parut aux éditions 10/18 en septembre 2017.

Il retrace l'épopée d'une famille de bandits impitoyables depuis sa genèse durant la guerre civile jusqu'à sa dissolution à la fin du XIXe.

Le résumé: Durant trois décennies, la famille Winter traverse les territoires sauvages de l'Amérique, servant et combattant tout à la fois l'avancée farouche de la civilisation. Parmi ses membres tordus, le tueur psychopathe Quentin Ross, les débiles et redoutables frères Empire, l'impassible ex-esclave Fred Johnson, et l'enfant prodige Lukas Shakespeare. Mais au centre de cette tempête malveillante et ultraviolente se tient un leader glacial et sans cœur, Augustus Winter, un homme doté d'une résistance presque pathologique aux règles de la société et d'un don surnaturel pour la boucherie. De leur service de mercenaires lors d'une élection brutale à Chicago à leur travail en tant que chasseurs de primes dans les déserts de l'Arizona, il y a une logique hypnotique à la morale sombre de Winter qui se joue, à maintes reprises, dans un carnage impitoyable.

Rechercher dans ce blog

jeudi 6 mars 2014

Song of the Caballero /La Vengeance d'El Lobo -Harry Joe Brown -1930


Song of the Caballero est l’avant-dernier film tourné avec Ken Maynard pour le bénéfice de l’Universal. Il retrouve son vieil ami le réalisateur Harry Joe Brown qui va faire vivre ce Western  aux teintes d’opérettes, de comédie et de romance avec comme toile de fond une Californie début du 19e.
Vous serez surpris de découvrir durant tout le film Ken Maynard, alias El Lobo, en Mexicain comme tous les acteurs du film. Les costumes sont très soignés, notamment celui de Ken. Ce dernier se laisse séduire par cette ambiance musicale et n’hésite pas à jouer le jeune premier avec aisance. Ce qui n’est guère son habitude. Francis Ford, le patron de l’hacienda interprète le père de la belle d’une façon surprenante.
Les chansons accompagnées pour la plupart du temps sont accompagnées d’orchestre vraiment agréables à écouter.  On notera également une pointe d’originalité avec la présence d’un groupe de gitans dont les femmes virevoltent, dansent avec grâce.
L’Universal a certainement visé de grandes audiences pour satisfaire tous les goûts.  Malheureusement, trop ambitieuse, elle ne présente qu’un film qui ne vaut que par la présence de Ken Maynard. Malgré tout,  Harry J. Brown se sort plutôt bien de ces aspects multiples. Les enchainements d’une scène à une autre résultent d’un excellent travail d’adaptation et de mise en scène, bien que des longueurs  transparaissent. Les scènes romantiques sont certainement les plus réalistes et l’idylle entre Doris Hill et Ken fonctionnent à merveille.
Enfin le générique;
Ken Maynard /Juan Posing as El Lobo
Doris Hill / Anita
Francis Ford /Don Pedro Madero
Gino Corrado /Don Jose Madero
Evelyn Sherman/ Doña Louisa
Josef Swickard / Manuel
Frank Rice/ Andrea
William Irving / Bernardo
Joyzelle Joyner / Conchita
Tarzan / Tarzan
Doris Hill

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!!

Image