.

.

Rechercher dans ce blog

jeudi 27 mars 2014

Ranger of Cherokee Strip - Philip Ford - 1949




Joe Bearclaws s'évade d'un pénitencier. Très malin, il réussit à dérober les vêtements d'un homme en frappant à la porte de sa maison puis à dérober un cheval en faisant miroiter des pièces d'argent sur le sol. Un ranger sur ses traces, Steve Howard, finit par le rejoindre et l'arrêter avant que d'être à son tour ligoté par l'homme qui avait feint un malaise. Joe poursuit son chemin et se rend dans une petite ville où il retrouve un ami, le shérif Jug Mason. Tous deux retour libérer le ranger qui a réussit à se dépêtrer de ses liens entre temps. Il les attend en embuscade et les suit lorsqu'ils pénètrent dans le territoire Cherokee, un état indépendant de l'Oklahoma. 
Après avoir échappé à une attaque en règle, Joe et son ami arrive à l'école où enseigne Mary Bluebird, la petite amie de Joe. Toujours sur leur piste, Steve fait son apparition et emmène Joe en ville qui lui explique qu'il a été la victime d'un coup monté et qu'il est innocent du crime dont on l'accuse. Il est venu pour empêcher le chef de la Nation des Cherokee de signer un traité donnant le droit à un riche cattleman de faire paitre son bétail sur le territoire pendant une durée de 5 ans.
Bien que tout d'abord méfiant, Steve commence à croire à l'histoire de Joe. Après une attaque en règle par les hommes de main du vilain, les trois hommes rencontrent le Chef Hunter sur le point de signer les papiers. Joe le dissuade de le faire et le Chef décide de s'accorder un temps de réflexion, les papiers d'extradition de Joe seront donc remis à Steve le lendemain. 
Mais le temps pressant, le Chef est assassiné par les bandits tandis qu'un acteur fait croire que Joe est le meurtrier en imitant la voix de la victime. Joe est à nouveau pris pour un criminel mais Steve est bien décidé à faire toute la lumière sur cette affaire ...
Une sympathique et originale histoire. Monte Hale incarne un homme simple vêtu humblement sans chichis. Sa personnalité n'est pourtant pas aussi fade que l'on pourrait le penser. Son cheval est magnifique mais ne porte aucun des attributs bling bling utilisés par certains cowboy chanteurs de l'époque et il est à noter que Monte Hale est un excellent cavalier !
 Dernier cowboy chantant (l''époque étant désormais révolue), Monte chante toutefois une petite chanson étonnante lors d'une surprenante mise en scène de lynchage en pleine nuit visant à forcer l'acteur à parler.

 Une autre scène est particulièrement originale : A leur arrivée dans le hall du bâtiment où se trouve le Chef, l'acteur montre ses chapeaux et fait une démonstration en incarnant diverses personnalités selon le chapeau qu'il porte. Le shérif Jug Mason se fait un plaisir de lui donner la réplique !
La fin justifie les moyens (ou bien serait-ce que les moyens justifient la fin?), stampede de bétail, dynamite et flammes couronnent l'histoire.
Monte Hale, Paul Hurst, Alix Talton, Roy Barcroft, Douglas Kennedy, Monte Blue, 

60 minutes


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!