Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Femme de feu de Luke Short

Voici enfin le livre réputé de Luke Short qui va paraître en librairie le 1 novembre 2017.

Comme d’habitude pour l’épilogue nous pouvons lire ‘Bertrand Tavernier’.

Le résumé:

Une femme sûre d’elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que son père lui réserve et sauver les pâturages de l’homme qu’elle aime.

L’extraordinaire psychologie des personnages de Luke Short et son style rapide, nerveux, font de ce western une lecture passionnante.

Du livre un film fut tiré c’est le fameux ‘Ramrod’ d’Andre De Toth porté à l’écran en 1947.

Rechercher dans ce blog

vendredi 17 février 2012

Trail Dust - 1937

  • NATE WATT fera une vingtaine de westerns et mettra HOPPY devant sa camera pour 9 westerns
HOPPY nous emmène dans une aventure classique où il va  se salir  dans un Cattle Trail, lui qui est toujours tiré à quatre épingles !............
Dans les plaines du  Nord Ouest sévit une grande sécheresse et à cela s’ajoute une famine qui menace le pays et les éleveurs de bétails.
L’association des éleveurs persuade ses confrères de rassembler leurs troupeaux et de les vendre à un prix raisonnable pour nourrir la population affamée.
L’association va faire appel à Hoppy (WILLIAM BOYD) pour convoyer le bétail vers le Nord.
Hoppy va s’engager et prendre la piste avec  son chef d'équipe Johnny, (JAMES ELLISON)  leur cuistot Windy (GEORGE GABBY HAYES) et embaucher une équipe seulement   parmi eux se trouve un véreux  Tex (MORRIS ANKRUM) accompagné de son complice Joe (TED ADAMS) qui veulent s’accaparer du bétail.
Malheureusement la piste est pleine d’embuches car il sévit  une bande de profiteurs cupides menée par Lewis (HAROLD DANIELS) et ses hommes qui vont essayer aussi de s’accaparer d’une partie du bétail.  
Lors de leur Trail nos amis vont  faire la connaissance de Beth (GWYNNE SHIPMAN) qui fera  partie du voyage et donnera un coup de mains pour  mettre fin aux agissements du véreux Tex après maintes poursuites, stampede, dynamitages, incendies et sabotage…... 

5 commentaires:

  1. Superbe. La lobby card est fameuse et le le résumé très utile. Il va falloir faire attention de ne pas partager les sujets entre Western mood et Les héros de l'ouest. Rapidement, ca va devenir compliqué pour toi Tony. L'idée d'avoir mis une rubrique Hopy est excellente. Avec tous les membres, on devrait pouvoir arriver à passer en revue tous les Hopy. Ca serait un chouette de projet. Je viens de faire Hidden Gold et je vais en faire un autre ce week end. Ces films sont vraiment magnifiques, notamment sur le plan esthétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Didier
      Pas grave pour le sujet les 66 aventures d'Hoppy seront sur Mood.
      Il y aura quelques doublons Hoppy vaut bien cela ,les visiteurs des Héros ne sont pas les mêmes...

      Tu nous fait un super travail continuons vive HOPPY et surtout tous les autres...
      So long

      Supprimer
    2. La remarque de Didier est pertinente. Perso je n'ai pas beaucoup de Hoppy je vais essayer de rajouter un topo prochainement si l'un des titres n'a pas encore déjà été traité.

      Supprimer
    3. Tiens en attendant vos critiques j'ajoute un Hoppy.
      Tu trouveras bien un ou deux dans ta pioche des Hoppy..
      So long.

      Supprimer
    4. Le changement de réalisateur pour la série des Hopy m’est inexpliqué. Je regrette amèrement la présence de Nate Watt, nouveau metteur en scène à la Paramount, qui remplace Howard Bretherton qui n’a pu l’être avec succès que par Lesley Selander. Nate Watt manque de pratique et ca se vérifie dans Trail Dust qui reste encore un Western qui se situe dans une bonne moyenne, mais nous ne retrouvons pas les cadrages, les plans méticuleux apportés par Bretherton et tout son savoir-faire.
      Ce film retrace l’histoire d’un convoi de bétail et tous les problèmes que ce travail pouvait engendrer pour les cowboys. Ce n’est pas Red River d’Howard Hawks, mais nous pouvons assurer que les scènes tournées lors de bivouacs sont très bien photographiées par Archie Stout et qu’il n’a pas être envieux de la qualité plastique du chef d’œuvre avec le Duke.
      Vous noterez que l’histoire est moins bien ficelée que d’habitude et que Doris Schroeder a fait place à un autre adaptateur. Vous remarquerez également que le producteur Harry Sherman aurait pu fournir un véritable troupeau pour le tournage avec tous les bénéfices qu’il s’était empoché avec les Hopy précédents. Du coup, on se retrouve avec un western sur le bétail, mais sans bétail. Ainsi les stock shots font foisons et les transparences abondent comme dans les films de la Republic. La Paramount montre qu’elle n’était plus ce qu’elle était avec cette poussière sur la piste (Trail Dust !) qui l’a aveuglée.

      Supprimer

les membres

Google+ Badge

Messages les plus consultés

HOWDY!

HOWDY!